Droits de la personne

La politique des droits de la personne d’Alcoa comprend les six principes suivants :

 

Enfants et jeunes travailleurs
Par principe, nous n'employons pas d'enfants et nous sommes opposés à l’emploi de main-d'œuvre d’enfants. Nous favorisons les programmes éducatifs, de formation et d'apprentissage liés à l'éducation scolaire des jeunes.

 

Liberté d'embauche
Nous croyons que les individus travaillent parce qu'ils le veulent ou le doivent, et non pas parce qu'ils y sont forcés. Nous interdisons tout recours aux services de prisonniers, toute forme de travail forcé, d’esclavage ou d’asservissement.

Égalité des chances
Nous reconnaissons, respectons et soutenons les différences culturelles sur le lieu de travail à travers le monde. Notre travail est orienté vers la performance. Pour atteindre cet objectif, nous attirons, formons, promouvons et engageons des personnes de toutes les cultures et de toutes les origines, en fonction de leurs compétences. Nous ne tolérons aucune forme de discrimination ni de harcèlement.

Rémunération
Nous nous assurons que la rémunération que nous offrons est égale ou supérieure au salaire minimum légal et concurrentielle par rapport aux normes de l'industrie. Nos directives en matière de rémunération sont clairement communiquées aux employés et conformes aux lois en vigueur.

Liberté d'association
Nous reconnaissons et respectons la liberté des employés d'Alcoa de se joindre, ou de refuser de se joindre, à des associations ou organisations légalement autorisées.


Relations avec les populations locales
Le respect des cultures, coutumes et valeurs des communautés dans lesquelles nous travaillons, de même que l'attention que nous portons à leurs besoins, préoccupations et aspirations, font partie intégrante de nos valeurs.

 

La politique susmentionnée est disponible en 21 langues :

 

  • Arabic
حقوق الإنسان
  • Chinese
  • Czech
LIDSKÁ PRÁVA
  • Dutch
MENSENRECHTEN
  • English
HUMAN RIGHTS
  • French—Canada
DROITS DE L’HOMME
  • French—France
DROITS DE L’HOMME
  • German
MENSCHENRECHTE
  • Hungarian
EMBERI JOGOK
  • Icelandic
MANNRÉTTINDI
  • Italian
DIRITTI UMANI
  • Japanese
人権
  • Korean
인권
  • Norwegian
MENNESKERETTIGHETER
  • Portuguese—Brazil
DIREITOS HUMANOS
  • Portuguese—Europe
DIREITOS HUMANOS
  • Romanian
DREPTURILE OMULUI
  • Russian
ПРАВА ЧЕЛОВЕКА
  • Spanish
DERECHOS HUMANOS
  • Spanish—Latin America
DERECHOS HUMANOS
  • Spanish—Mexico
DERECHOS HUMANOS

 

Nous adhérons au Pacte mondial des Nations Unies (United Nations Global Compact) concernant les droits de la personne. Les 10 principes du Pacte mondial des Nations Unies stipulent que toutes les entreprises doivent soutenir et respecter la défense des droits de la personne reconnus internationalement et s’assurer qu’elles ne sont en aucun cas complices d’abus commis à l'encontre des droits de la personne.   

 

Sur le lieu de travail, nous respectons les droits de la personne principalement en offrant des conditions de travail sûres et salubres à tous nos employés, et en respectant les principes de non-discrimination ans tous les domaines des ressources humaines. Dans nos communautés, nous respectons les droits de la personne en faisant don de notre temps pour le bien-être des communautés dans lesquelles nous travaillons et en cherchant à ne causer aucun préjudice. Nous pensons pouvoir influer sur les normes de conduite dans ces communautés en appliquant nos valeurs dans la vie de tous les jours.

 

Notre possibilité d’influencer directement les normes de conduite des personnes que nous n'employons pas se présente typiquement lorsque le fournisseur ou l’entrepreneur travaille au sein de nos installations ou livre des produits ou du matériel directement à celles-ci. Dans ces cas-là, nous dictons des mesures prescrites, comme le respect de nos normes et pratiques en matière d’environnement, de santé et de sécurité et de droits de la personne. Nous menons aussi des vérifications auprès des nouveaux fournisseurs pour nous assurer qu’ils respectent nos normes de sécurité et nos valeurs avant même qu’ils ne livrent du matériel à notre société. En outre, nous menons des contrôles auprès de nos fournisseurs actuels pour nous assurer qu’ils respectent nos exigences en matière de droits de la personne. Ces contrôles sont concentrés dans des régions du monde présentant le plus de risques en ce qui concerne les droits de la personne. (Consultez le chapitre sur la chaîne d'approvisionnement de notre rapport annuel sur la durabilité.)

 

Nos fournisseurs nous pourvoient typiquement en matières premières que nous utilisons pour fabriquer nos produits, ou en matériaux d'entretien, de réparation et d’exploitation que nous utilisons pour maintenir nos installations de production et de traitement. Nous n’externalisons pas la fabrication de nos biens et services dans les pays où de tels problèmes relatifs aux droits de la personne sont connus. Et pour cela, nous n’avons pas perçu le besoin d’un contrôle de nos fournisseurs en matière de droits de la personne par un tiers indépendant.

 

Au sein de la société, nous nous efforçons de mettre en pratique notre politique des droits de la personne tout en travaillant à divers emplacements. À Juruti, au Brésil, nous aidons les communautés locales à acquérir les moyens de satisfaire à leurs besoins essentiels, tels qu’avoir accès à de l’eau propre, à des soins de santé, et à des infrastructures urbaines et rurales, lesquels sont non seulement nécessaires à l’amélioration de la qualité de vie, mais aussi au développement de micro et petites entreprises au sein de ces communautés. (Consultez une étude de cas publiée dans le Rapport sur les ressources mondiales - World Resources Report.)  

 

Nous menons des études d’impact sur l’environnement, sur la santé ainsi que des études d’incidence sociale dans les premières phases de développement de nouveaux projets importants. Entre autres, l'objectif de ces études est d'enquêter sur les effets potentiels d'un projet sur les moyens d’existence et sur la santé des communautés locales. Nous mettons en place ensuite des stratégies d’atténuation pour aider à garantir que nous ne sommes en aucun cas complices d’abus des droits de la personne.

 

Voici quelques exemples de stratégies d'atténuation mis en place pour des projets antérieurs :

  • Création d’un mécanisme de communication et de grief pour s’assurer que la communauté et les préoccupations personnelles sont traitées de manière adéquate;
  • Mise en place d’un code de conduite pour les employés et les entrepreneurs qui décrit les comportements formellement interdits pendant et après le travail;
  • Présentation d’une formation sur la sensibilité culturelle pour nos employés;
  • Mise en œuvre d’une politique de zéro tolérance à l’égard de la consommation d’alcool et de drogues au travail;
  • Présentation de programmes éducatifs sur la santé pour la communauté et nos employés;
  • Investissement en infrastructure pour protéger la santé de nos communautés et pour alléger le fardeau qui leur est infligé par nos actions.

 

 

Mesures de conformité

L’un de nos principaux défis en matière de droits de la personne est de garantir que notre politique est intégrée dans toutes nos activités mondiales. Pour cela, nous avons mis en œuvre un grand nombre de méthodes pour inculquer, d’une part, la conformité et mettre en avant, d’autre part, les incidents de non-conformité.

 

 

Formation sur les droits de la personne

Nous proposons aux responsables et aux employés professionnels un cours de 45 minutes sur les droits de la personne qui les instruit sur les principes des droits de la personne décrits dans le Pacte mondial des Nations Unies (United Nations Global Compact) et qui insiste sur le fait que toutes les mesures prises au nom de la société doivent respecter et soutenir les droits de la personne.


Le cours comprend les leçons suivantes :

  • Normes commerciales internationales établies par le Pacte mondial des Nations Unies et ses principes fondamentaux;
  • Principe d’égalité des chances et de traitement non discriminatoire;
  • Nécessité de s’assurer que les politiques et processus de la société (notamment ceux liés à l’embauche, au renvoi, à la paye, à la promotion et à la formation) sont non discriminatoires;
  • Droits des employés à des conditions de travail équitables;
  • Reconnaissance des droits des communautés locales dans lesquelles nous menons des activités, et leur respect; et
  • Gestion des tiers et notre responsabilité de nous assurer que nos partenaires commerciaux partagent notre engagement envers le respect des droits de la personne et s’engagent à respecter les lois et réglementations en vigueur régissant la protection de l'environnement, de la santé et de la sécurité au travail, ainsi que les pratiques de travail et d’embauche.

Près de 5 800 employés ont suivi cette formation depuis sa mise en place vers la fin de l’année 2010.

 

 

Ligne téléphonique, certifications et vérifications

En publiant notre politique en matière de droits de la personne sur alcoa.com, les parties prenantes dans le monde entier peuvent nous alerter de tout problème relatif à cette politique. Nos systèmes internes soutiennent aussi le respect de notre politique. Par exemple, nous disposons d’une Ligne de conformité et d'éthique éprouvée et de très bonne qualité pour permettre aux employés et aux parties prenantes externes de signaler toute infraction présumée à la législation et à nos politiques, de manière confidentielle et dans leur propre langue.

 

De plus, nous menons annuellement un Sondage sur la conduite en affaires et les conflits d'intérêts qui exige une certification de conformité à toutes les conduites en affaires (y compris à la législation et à la réglementation applicables), ainsi qu’à la politique anticorruption et à la politique relative aux conflits d’intérêts. Les régions dans lesquelles nous employons la majorité de nos employés sont régies par des législations applicables à la plupart des thèmes abordés dans notre politique des droits de la personne, notamment le travail des enfants, la liberté d’embauche, l’égalité des chances et les rémunérations.

 

Nous disposons également d’un système de vérification interne rigoureux qui inclut, dans le site en la matière, des entretiens avec les principaux directeurs régionaux sur le respect des législations locales. Une des questions de l’entretien se rapporte directement à la conformité de la direction par rapport à notre politique des droits de la personne.

 

 

Travail forcé et traite des personnes


La législation californienne (États-Unis) exige des sociétés comme Alcoa, qui mènent des activités dans cet État, qu’elles diffusent les mesures qu’elles ont prises afin d’éliminer le travail forcé et la traite des personnes de leurs chaînes logistiques. Ainsi, la description suivante des efforts pris par notre société a pour but de répondre à cette exigence.

 

  • Comme l’indiquent nos normes officielles concernant les fournisseurs et comme le prouve notre adhésion au Pacte mondial des Nations Unies (United Nations Global Compact), Alcoa interdit formellement tout recours au travail forcé ainsi que toute participation à la traite des personnes. Elle exige, en outre, de tout fournisseur qu’il reconnaisse et respecte cette interdiction. Alcoa exige de tous ses fournisseurs qu'ils mènent leurs activités d'une manière respectueuse des droits de la personne.

 

  • En outre, nous exigeons de tous nos fournisseurs qu’ils se conforment aux législations, règles, réglementations, prescriptions, conventions, ordonnances et normes applicables en la matière. Cette exigence comprend notamment le respect de toute législation relative à l’interdiction de la traite des personnes et du travail forcé.

 

  • Bien que nous ne disposions pas d’un processus officiel d'évaluation des risques relatifs à la traite des personnes et au travail forcé au sein de notre chaîne logistique, nous sommes conscients des régions mondiales présentant un risque élevé. Nous prenons donc des mesures adéquates pour accroître l’examen minutieux de nos fournisseurs dans ces régions à risque.

 

  • Chaque année, nous inspectons et vérifions une partie de nos fournisseurs pour nous assurer de leur respect de nos normes officielles les concernant. Cependant, nous ne menons pas actuellement de vérifications spécifiques pour évaluer leur respect de notre interdiction formelle relative au travail forcé et à la traite des personnes.

 

  • Nous n'exigeons pas de nos fournisseurs directs qu'ils certifient que le matériel intégré dans leurs produits répond aux législations relatives au travail forcé et à la traite des personnes du ou des pays dans lesquels ils mènent leurs activités.

 

  • Si un fournisseur ne respecte pas toutes nos exigences, notamment celles relatives à l’interdiction du travail forcé et de la traite des personnes, nous prenons des mesures appropriées. Cela peut inclure la résiliation de tout contrat et le signalement aux autorités de toute activité illicite présumée ou confirmée.

 

  • La politique des droits de la personne d’Alcoa a été remise à tous les employés d’Alcoa ayant des responsabilités directement liées à la chaîne logistique. De plus, ces mêmes employés sont très bien informés des normes officielles concernant les fournisseurs. Tous les employés d’Alcoa doivent respecter toute législation et réglementation en vigueur dans les régions dans lesquelles ils travaillent, notamment celles relatives à l’interdiction du travail forcé et de la traite des personnes.