September 11, 2017

Le changement climatique au seuil de l’arctique – 10 Sep 16 Sep 2017 Equipe Alcoa – Premier jour


Day 1 - French translation

Bonnes nouvelles aujourd’hui au Centre des Etudes Nordiques de Churchill (CENC). L’Institut Observateur de la Terre souhaite la bienvenue à l’équipe Alcoa.

Après quelquefois un long voyage, 8 Alcoains on rejoint le CENC pour une semaine d’études avec LeeAnn Fishback et son équipe (Kanzie et Evan).

Les consignes de sécurité furent la première chose passée en revue, comme nous y sommes habitués chez Alcoa. Pas de surprise.

Nous avons eu un accueil chaleureux (c’est à dire de la part de l’équipe de recherche car la température extérieure était de 8°C).

1

Ensuite, le tour du Centre de Recherche a suivi, découvrant les principales salles de vie et d’études. Le Centre étant très accueillant et permettant de faire des études dans de très bonnes conditions.

Une observation panoramique depuis le dôme du centre montre ce qu’est la toundra dans des zones humides : beaucoup d’étangs, d’arbres chétifs et d’herbe.

2

Dès lors, on comprend pourquoi une étape de la préparation est primordiale : c’est de trouver la bonne taille des pantalons étanches que l’on revêt pour aller pêcher les poissons dans les étangs entourant le centre.

3

Mais avant de sortir affronter la nature sauvage et éviter les ours polaires (les Alcoains ne sont autorisés qu’à chasser les petits poissons), nous devions suivre une formation scientifique. 

Les membres de l’institut de l’Observateur de la Terre (Gitte et Michelle) nous ont expliqués comment serait organisée la semaine, présentant l’ordre du jour pour la semaine, quels seraient les devoirs à faire et les résultats attendus après cette semaine dans le Centre de Recherche.

LeeAnn donna le premier cours sur l’étude scientifique et le but de la recherche (le changement climatique au seuil de l’Arctique) et pourquoi nous devions pêcher des poissons.

Savez-vous quoi ? Tous ces étangs que vous avez vus sur ces photos gèlent en hiver. Plus une goutte d’eau liquide sous la glace.

Alors, que deviennent ces poissons ? Ils ne supportent pas le gel et n’hibernent pas mais sont quand même dans les étangs l’année suivante. Comment survivent-ils à un hiver très froid ?

C’est ce que nous allons tenter d’analyser ainsi que l’impact du changement climatique sur leur développement.