25 janvier 2011

Alcoa fait sa part afin de soulager le réseau électrique du Québec en période de froid intense

Faits saillants
  • Au cours des derniers jours, Alcoa a libéré à l’usage d’Hydro-Québec un total de 491 MW d’électricité
  • Alcoa et Hydro-Québec ont depuis plus de 20 ans des ententes qui permettent de retourner temporairement de l’énergie de nos alumineries vers le réseau et de contribuer aux besoins collectifs en électricité


À la suite du récent épisode de froid intense qui a touché le Québec les 23, 24 et 25 janvier, Alcoa a reçu des demandes d’Hydro-Québec afin de rediriger temporairement de l’électricité consacrée aux opérations de ses alumineries vers les besoins généraux du réseau électrique. Les usines d’Alcoa au Québec ont ainsi libéré, à quelques reprises au cours des derniers jours, un total de 491 mégawatts (MW), soit environ l’équivalent des besoins en période de pointe d’une ville comme Longueuil ou de la production d’une centrale comme celle d’Eastmain-1.
 
Ces mesures sont appelées communément « interruptibles ». Elles font partie intégrante des contrats d’approvisionnement en électricité entre Hydro-Québec et plusieurs grandes entreprises; la puissance pouvant être libérée par Alcoa est cependant la plus élevée de toutes les industries visées. La société d’État peut se prévaloir de telles mesures lors des périodes de consommation de pointe et sur préavis auprès d’Alcoa. Chacune de nos alumineries de Bécancour, de Baie-Comeau et de Deschambault peut ainsi faire l’objet de requêtes du genre, et les épisodes de temps froids agissent souvent comme déclencheur.
 
La chaîne de production de l’aluminium nécessite un approvisionnement stable en énergie et une séquence d’opérations bien précises échelonnées dans le temps. En cas de demande d’interruptible par Hydro-Québec, Alcoa doit rapidement s’ajuster afin d’assurer la poursuite des opérations sans endommager les équipements, sans affecter la qualité de sa production et dans le respect des principes fondamentaux de santé-sécurité. Alcoa tient à remercier ses employés qui ont une fois de plus répondu à l’appel, collaboré étroitement avec Hydro-Québec et appliqué les protocoles prévus comme à chaque occasion où de telles mesures doivent être prises.
 
Rappelons que le matin du 24 janvier 2011, Hydro-Québec a enregistré une consommation totale chez ses clients de 38 200 MW, un sommet historique.
 
À propos d’Alcoa
Au Québec, Alcoa Canada Groupe Produits primaires regroupe l’Aluminerie de Bécancour (ABI) et l’Usine de Tige de la même région et les alumineries de Baie-Comeau et de Deschambault. Ces quatre usines possèdent une capacité annuelle de production de près d’un million de tonnes métriques de lingots, de plaques, de billettes et de tiges d’aluminium. ACPP regroupe près de 3 300 employés et ses activités génèrent des retombées économiques de plus de 1,2 milliard $ par année au Québec. De plus amples renseignements sont disponibles à www.alcoa.com/canada.