Santé

 

Afin d’atteindre notre idéal de zéro blessure et maladie liées au travail et d’améliorer la santé et le mieux-être de nos employés, nous mettons en œuvre une approche qui passe d’abord par l’identification et la mesure, puis par la réduction de tous les risques pour la santé.


Pourcentage de réalisation des tâches ciblées (Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

Études de cas

 

L’ergonomie, une priorité à l’Aluminerie Alcoa de Baie-Comeau

aller à

 

Initiatives ergonomiques à l’Aluminerie de Bécancour

aller à 

 

Aluminerie de Deschambault
Manutention de goulottes à bain, de capots de cuves et de lances, jaugeage automatique...

aller à

 

Usine de Tige de Bécancour
Méthode et outil d’expédition des bobines, outil pour l’ouverture des portes de wagons...
aller à 

 

Les employés de nos usines ont accès à des fournisseurs de soins de santé compétents et accrédités pour garantir le respect des normes de santé d’Alcoa et pour réaliser tous les examens médicaux annuels requis. Le personnel médical présent à nos installations procède régulièrement à l’établissement des bilans de santé des employés, un service fort apprécié qui contribue à développer un climat de confiance.

 

Identification et réduction des risques

Chez Alcoa, nous visons à identifier et à quantifier tous les risques pour la santé dans les catégories suivantes :

  • agents chimiques, physiques et biologiques présents dans les installations d’Alcoa, provenant de nos procédés de fabrication, de notre exploitation ou de nos produits; 
  • blessures liées au travail qui peuvent être déclenchées ou exacerbées par des facteurs étrangers au milieu de travail ; 
  • maladies aigües ou chroniques pouvant être associées, ou aggravées, par des facteurs liés au milieu de travail.

 

Notre programme d’identification détaillé des risques pour la santé comprend à la fois des éléments qualitatifs et quantitatifs. Nos établissements identifient et décrivent tous les risques pour la santé dans leur milieu de travail, autant pour les tâches et procédés actuels que pour ceux en développement. Le volet quantitatif, constamment mis à jour, mesure et quantifie ces risques.

 

Nous établissons ensuite des cibles à long terme et des étapes intermédiaires pour les éliminer et les contrôler systématiquement. Cela nous permet d’évaluer quantitativement les progrès marqués dans l’atteinte des situations idéales que nous avons prises pour référence.

 

Les principaux risques que nous cherchons à réduire et à contrôler sont l’exposition au bruit et aux contaminants chimiques, ainsi que les risques associés à l’ergonomie. À l’horizon de 2015, nous voulons réduire de 6 % le nombre de groupes surexposés au bruit et de 3 % ceux qui sont surexposés aux contaminants chimiques. De plus, nous établissons une feuille de route qui permettra de réduire les risques ergonomiques année après année, en visant une réduction de 50 % d’ici 2020.

 

Réduction des risques pour la santé dans le milieu de travail

Nous établissons nos objectifs d’entreprise selon une logique d’élimination des causes premières des risques inadmissibles pour la santé. L’accent est porté à long terme non pas sur l’utilisation de couches de protection pour gérer le risque, mais plutôt sur l’élimination du risque inhérent lorsque c’est possible. Des équipes d’orientation multidisciplinaires d’envergure mondiale sont régulièrement constituées pour traiter des différents aspects d’un objectif particulier.

 

De plus, nos installations identifient les risques chimiques, ergonomiques ou reliés au bruit et mettent en œuvre les moyens nécessaires pour les contrôler : solutions d’ingénierie, substitution de produits, contrôle des pratiques de travail ou autres contre-mesures (tels que les équipements de protection personnels), suivi médical, etc.

 

Contrôle des pratiques de travail

Les usines ont recours à des outils d’évaluation ergonomique pour identifier les risques ergonomiques importants et réduire les entorses et les problèmes musculaires ou tendineux à long terme, car il s’agit de situations qui peuvent affecter la qualité de vie. Nous travaillons aussi au développement de postes de travail qui répondent aux capacités des individus.

 

Des mesures préventives sont également mises en œuvre pour réduire les risques liés à l’exposition à la chaleur car les employés qui réalisent un travail exigeant et travaillent dans un environnement chaud ou portent des vêtements protecteurs peuvent être à risques de maladies liées à la chaleur.