Vision

 

Cette section de notre site Internet offre une foule de renseignements sur les différents aspects de l'engagement d'Alcoa Canada Groupe Produits primaires envers le développement durable. Par les liens qu'elle tisse avec le site d’entreprise d'Alcoa, elle permet aussi au lecteur d’obtenir une image d'ensemble de la stratégie et de la performance de notre Société en matière de développement durable, à l'échelle de la planète.


Martin Brière


Faits saillants 2013 et objectifs 2014

aller à

L’Association de l’aluminium du Canada produit également un rapport sur le développement durable

davantage 

Message du président d’Alcoa Canada

 

Une année difficile, qui seconclut de façon remarquable  

 

À l’échelle mondiale, le secteur de l’aluminium aura connu une autre année difficile en 2013. En raison d’inventaires mondiaux élevés et d’une reprise économique incertaine dans de nombreux marchés, les prix de l’aluminium fixés au London Metal Exchange se sont maintenus à des niveaux très faibles.

 

Cette conjoncture a poussé Alcoa Inc. à annoncer, en mai 2013, une réduction de capacité de fabrication de 460 000 tonnes métriques d’aluminium, entraînant la fermeture anticipée des dernières séries de cuves Söderberg à l’Aluminerie de Baie-Comeau. En octobre 2013, afin de respecter les conditions de nos contrats d’approvision- nement d’électricité, nous annoncions que nous pourrions être contraints de cesser les activités des usines d’Alcoa Canada Groupe Produits primaires au Québec, à moins d’en arriver à une nouvelle entente avec le Gouvernement.

 

En pareilles circonstances, on aurait pu s’attendre à une perte de motivation chez nos gens. Mais ce serait mal nous connaître. L’adversité nous a plutôt portés à regrouper nos forces et à livrer en 2013 des résultats qui, sous plusieurs aspects, marquent de nouveaux jalons de performance.

 

Trois piliers de nouveau solides 

Le développement durable repose sur trois piliers, soit l’économie, l’environnement et la société. Bien que tout ne soit pas économique, dans le cas d’une entreprise ce volet est déterminant puisqu’il permet de poursuivre, on non, son exploitation. C’est pourquoi nous étions particulièrement heureux d’annoncer, en février 2014, la conclusion d’une nouvelle entente d’approvisionnement en électricité, consolidant nos opérations au Québec jusqu’en 2030. L’entente s’assortit d’investissements totalisant 250 millions $ dans l’optimisation de chacune de nos trois alumineries, ce qui permettra notamment d’accroître la production de plaques d’aluminium à l’Aluminerie de Baie-Comeau en vue de répondre à la demande croissante du secteur automobile. Ces annonces ont été accueillies avec un immense soulagement par nos gens, en premier lieu, et par les collectivités où nous vivons et travaillons, puisque nous poursuivrons ensemble notre progression vers un développement de plus en plus durable.

 

Pour le volet environnemental, la fermeture de l’usine Söderberg de l’Aluminerie de Baie-Comeau, en septembre 2013, s'est traduite par une réduction significative des émissions atmosphériques. Jointe aux efforts déployés dans nos autres usines,  il en résulte une diminution de 7 % de l’ensemble de nos émissions de gaz à effet de serre en 2013. Nous avons aussi réduit sensiblement nos émissions de fluorures, tant à l’Aluminerie de Bécancour qu’à l’usine Söderberg, alors qu’elle était en exploitation. En matière d’énergie, nous poursuivons notre maîtrise de l’efficacité énergétique, attestée par le statut de membre Distinction, la catégorie la plus élevée du réseau Écolectrique d’Hydro-Québec, obtenue par chacune de nos alumineries grâce, notamment, à la réduction de la quantité d’énergie nécessaire à la production de chaque tonne d’aluminium.

 

Sous le volet social, nous avons convenu d’une nouvelle entente avec les travailleurs de l’Aluminerie de Bécancour et traité avec le plus grand respect les employés de Baie-Comeau qui ont dû prendre leur retraite plus rapidement qu’initialement prévu, en raison de la fermeture anticipée des dernières séries de cuves Söderberg. Notre performance en santé-sécurité demeure l’une des meilleures de tout le secteur industriel, tant pour la fréquence que pour la gravité des incidents. Et, bien évidemment, nous sommes toujours bien présents dans les collectivités, où la Fondation Alcoa a investi en 2013 plus de 1,3 million $. Les employés ont aussi fait leur part en offrant 25 000 heures de bénévolat, une tradition qui date de plus d’une décennie. De plus, nos trois Fonds Alcoa pour les collectivités durables ont annoncé leurs premiers investissements en 2013.

 

Un engagement renforcé

Alors que 2013 s’annonçait de mauvais augure, nous en ressortons au contraire renforcés. L’entente d’approvisionnement en énergie avec le gouvernement et Hydro-Québec représente un nouveau départ pour nos alumineries. Nous pouvons maintenant nous consacrer à répondre à la demande croissante pour l’aluminium, dans le respect de l’environnement, et à produire d’importantes retombées dans les collectivités où nous sommes implantés.


Martin Brière
Président
Alcoa Alumineries et région du Canada