Pour en savoir plus sur ce projet
aller à

  

Lignes directrices et initiatives  


En tant que chef de file de notre secteur d’activité, nous croyons qu’il est important de développer des lignes directrices et des normes qui nous rapprocheront du développement durable. C’est pourquoi Alcoa participe toujours aussi activement à la mise en œuvre du Programme de développement durable de l’aluminium pour les générations futures de l’International Aluminium Institute. Ce programme s’articule autour de 13 objectifs volontaires et de 22 indicateurs de performance, conçus pour stimuler l’amélioration continue de la performance de notre secteur d’activité à l’égard du développement durable.

 

En 2009, Alcoa Inc. a adhéré au Pacte Mondial des Nations Unies, la plus vaste initiative volontaire d’entreprises responsables. En tant que participant, nous nous sommes engagés à favoriser l’atteinte de plusieurs objectifs liés à l’environnement, aux droits de l’homme, aux normes du travail et à la lutte contre la corruption, ainsi qu’à communiquer nos progrès en ces matières. Alcoa soutient également le principe de précaution que met de l’avant le Pacte Mondial. En accord avec ce principe, nous appliquons une approche de gestion de nos opérations fondée sur le risque, encadrée par nos systèmes exhaustifs de gestion.

 

En 2010, Alcoa Canada Groupe Produits primaires a renouvelé son partenariat avec le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise, poursuivant ainsi notre résolution à réaliser au moins dix engagements de ce plan d’ici la fin 2015 et à en assurer le suivi. Nous sommes, de plus, signataires de la Déclaration de la collectivité de l'Île de Montréal en faveur de la biodiversité et du verdissement.

 

Depuis 2011, nous appuyons le développement de la méthode BNQ 21000, notamment en permettant à un certain nombre de nos fournisseurs de participer à des projets pilotes d’implantation de cette démarche d’intégration du développement durable dans les organisations.

 

En 2012, nous avons complété le second terme (2008-2012) de l’entente de réduction des GES que nous avions été les premiers à signer avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs en 2002, pour la période 2002-2008.

 

Dans le cadre de l’entente intervenue en 2008 avec le gouvernement du Québec pour l’alimentation en électricité de nos usines et la modernisation de l’Aluminerie de Baie-Comeau, nous avons également conclu une entente de performance environnementale additionnelle, visant spécifiquement cette dernière installation.