Études de cas

 
Ces études de cas illustrent comment Alcoa Canada traduit en actions son engagement envers le développement durable. Nous sommes ravis de ces avancées, et nous anticipons le plaisr d'en réaliser encore plus.

Choisir une année et/ou une catégorie dans le menu ci-bas afin de filtrer les études de cas.




2010 — Environnement

ICI ON RECYCLE, niveau Performance, et mentions spéciales du MDDEP

Vous connaissez sans doute le Programme ICI ON RECYCLE!, créé par Recyc-Québec en 2003 pour encourager les ICI – industries, commerces, et institutions – à gérer de façon responsable leurs matières résiduelles. Ce programme offre trois niveaux de reconnaissance, pour stimuler le cheminement des entrepri¬ses participantes.
 
Le premier, Engagement, incite les entreprises à prendre le virage vert. Le deuxième, Mise en œuvre, est attribué aux entreprises qui ont lancé des initiatives efficaces de gestion des matières résiduelles et contribué à la sensibilisation de leurs employés. Le troisième et dernier niveau, Performance, reconnaît les établissements ayant atteint de hautes performances de mise en valeur des matières résiduelles et de sensibilisation.
 
De nouveau en 2010, toutes nos alumineries du Québec ont atteint ou maintenu leur attestation de niveau 3 ! Une belle réussite de nos gens, en faveur de l’environnement et de la qualité de vie dans les collectivités où nous sommes présents. Et ce n’est pas tout.
 
L’Aluminerie de Deschambault et l’Usine de Tige de Bécancour ont également reçu une mention spéciale Réduction à la source, décernées le 19 octobre dernier par la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Line Beauchamp.
 
Nos installations sont parmi les sept premiers récipiendaires de cette marque de distinction présentée dans le cadre du programme ICI ON RECYCLE! Mme Beauchamp a souligné que « ces établissements ouvrent la voie à l’implantation de nouvelles pratiques d’affaires et deviennent une source d’inspiration pour leurs pairs. »
 
Reconnues pour l’élimination du gaspillage jusqu’en amont de leurs procédés de fabrication, la PDG de RECYC-QUÉBEC, Ginette Bureau, ajoutait qu’en plus d’afficher une performance exceptionnelle en récupération et en mise en valeur des matières résiduelles, « ces établissements sont cités en exemple pour aller encore plus loin en appliquant, dans leurs étapes de production, des actions pour éliminer le gaspillage. »
    

  
De gauche à droite, Lyne Beauchamp, ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs; Daniel Émond, directeur, Usine de Tige de Bécancour (UTB); Samuel Hamelin, responsable, Environnement, UTB; Louise Pearson, directrice, Laboratoire, Environnement et Ingénierie, Aluminerie de Deschambault (ADQ); Denis Guay, chef de section, Environnement, ADQ, et Ginette Bureau, PDG, RECYC-QUÉBEC