Études de cas

 
Ces études de cas illustrent comment Alcoa Canada traduit en actions son engagement envers le développement durable. Nous sommes ravis de ces avancées, et nous anticipons le plaisr d'en réaliser encore plus.

Choisir une année et/ou une catégorie dans le menu ci-bas afin de filtrer les études de cas.




2008 — Communauté

Établir des ponts entre les âges

Lors de la rencontre des participants aux programmes du Mois mondial de l’engagement communautaire de 2007, nos bénévoles émérites ont constaté que les personnes âgées ne bénéficiaient pas souvent des programmes ACTION. Cela tient au fait que les résidences où ces personnes habitent, étant gérées par des intérêts privés, ne sont pas admissibles aux dons de la Fondation Alcoa.
 
C’est alors que l’idée d’intégrer dans l’équation la Fédération de l’Âge d’Or du Québec (Fadoq), un organisme sans but lucratif reconnu, a fait naître de nouvelles possibilités. La première, réalisée en juin 2008, a permis de réunir les jeunes de la classe de maternelle de l’école Le Phare de Deschambault et les aînés du Centre d’accueil L’Oasis de la même municipalité, pour une visite de la basilique Notre-Dame-du-Cap, au Cap-de-la-Madeleine.
 
Un autobus a ainsi quitté Deschambault de chaud matin, emportant plusieurs trios composés chacun d’un jeune de la maternelle, d’une personne âgée et d’un accompagnateur bénévole.
 
Riche d’une longue histoire, qui débute en 1659 par la construction d’une première chapelle en bois, la basilique aux dimensions impressionnantes a été inaugurée en 1964. Nos visiteurs se sont d’abord fait conter la petite et la grande histoire de ce lieu de pèlerinage. Ils ont ensuite appris à mieux connaître l’orgue Casavant, un joyau comptant 74 jeux et 5 544 tuyaux, dont la sonorité ajoute grandeur et solennité à ces lieux inspirants. Évidemment l’organiste leur a fait entendre toute la majesté de cet instrument d’une rare qualité.
 
Le dîner communautaire et la messe ont suivi, puis le temps est venu de regagner l’autobus. Tous nos « trios », partageant maintenant des souvenirs communs, ont pris le chemin du retour dans la bonne humeur et le sentiment d’avoir passé une journée bien agréable.
 
Grâce au don du programme ACTION, la Fadoq a non seulement pu défrayer cette escapade, dont le souvenir réchauffe encore le cœur des jeunes et des moins jeunes, mais elle a aussi pu offrir une volière qui égaye tous les pensionnaires du Centre L’Oasis. Et ce n’est pas tout ! Elle y a aussi organisé une activité animée par un conteur de légendes, dîner auquel ont été conviés les jeunes de la maternelle, heureux de retrouver leurs amis de l’Âge d’Or pour partager un nouveau moment magique.
 
Le sens de l’initiative, qui ne fait jamais défaut à nos bénévoles, aura permis de réunir toutes les générations autour d’un programme ACTION des plus réussis.