Études de cas

 
Ces études de cas illustrent comment Alcoa Canada traduit en actions son engagement envers le développement durable. Nous sommes ravis de ces avancées, et nous anticipons le plaisr d'en réaliser encore plus.

Choisir une année et/ou une catégorie dans le menu ci-bas afin de filtrer les études de cas.




2008 — Santé et sécurité

Assurer que les consignes de sécurité soient bien suivies

Vous avez travaillé en équipe pour identifier les risques majeurs à la sécurité, vous avez trouvé les correctifs appropriés, vous mettez tout en œuvre pour qu’ils soient appliqués rapidement et vous vous attendez évidemment à ce que les consignes essentielles à la sécurité de tous soient respectées. Bravo ! Et si elles n’étaient pas respectées, ou si elles ne l’étaient que de façon inconstante, que feriez-vous ?
 
C’est justement pour éviter que les responsables de la santé-sécurité de l’Aluminerie de Bécancour ne soient pas laissés à eux-mêmes en pareille situation qu’une formation a été dispensée à l’ABI, avec le concours des formateurs de Prévention Expert Conseil.
 
Cette formation visait à offrir aux gestionnaires des outils communs pour faciliter les interventions quotidiennes en santé-sécurité. En effet, pour que les consignes et les attitudes souhaitées soient adoptées à l’échelle de l’entreprise il est essentiel qu’elles soient les mêmes partout et que la façon de les appliquer soit constante elle aussi.
 
La formation visait également à favoriser l’utilisation de moyens de communication efficaces pour mobiliser tout le personnel dans la prévention des accidents, car il est essentiel que chacun soit convaincu qu’il lui faut agir de façon responsable en matière de santé-sécurité.
 
Afin d’aborder efficacement cette formation, il était important de déterminer premièrement quels facteurs portent les employés à ne pas toujours appliquer les consignes de sécurité. Dix principaux facteurs ont été identifiés :
  1. le stress
  2. une forte charge de travail
  3. les contraintes de temps
  4. des communications déficientes
  5. des directives de travail vagues ou inadéquates
  6. une confiance excessive dans ses capacités ou ses habiletés à l’égard du travail
  7. une tâche nouvelle ou réalisée peu souvent
  8. les distractions
  9. le retour d’un congé de plus de 4 jours
  10. la fin d’un quart ou d’un cycle de travail
 
Une fois les « ennemis » identifiés il est plus facile de les combattre. Et puisque personne n’irait sciemment se mettre en danger de subir un grave accident, le sens commun devient notre meilleur allié lorsque les travailleurs deviennent sensibilisés aux dangers et aux façons de les éviter.
 
Pour atteindre cet objectif, la formation touche plusieurs aspects, dont voici les principaux :
  • clarifier les attentes et susciter un engagement personnel envers la prévention, que l’on doit considérer comme une valeur
  • établir que la responsabilisation est aussi une valeur à partager
  • définir les paramètres de la réussite en santé-sécurité
  • identifier les aspects qui permettent de développer des comportements de prévention gagnants
  • comprendre la notion d’erreur humaine dans la prévention et lui apporter des solutions
  • utiliser la logique pour favoriser la compréhension des messages et l’adoption des comportements
  • développer et adopter des modes de communication et de collaboration stimulants et valorisants pour soi et pour les autres
  • savoir exprimer son leadership en prévention
  • élaborer un plan de développement individuel
  • maintenir les connaissances acquises par des stratégies de codéveloppement
 
Puisqu’elle est orientée vers l’action et les résultats, les participants ont trouvé cette formation particulièrement utile et elle entraîne déjà de bons résultats. Avis aux intéressés !