Études de cas

 
Ces études de cas illustrent comment Alcoa Canada traduit en actions son engagement envers le développement durable. Nous sommes ravis de ces avancées, et nous anticipons le plaisr d'en réaliser encore plus.

Choisir une année et/ou une catégorie dans le menu ci-bas afin de filtrer les études de cas.




2007 — Environnement

L’efficacité énergétique : toujours au programme

Dans sa politique sur l’utilisation optimale de l’énergie, Alcoa Canada Première fusion s’engage à utiliser l’énergie de façon optimale dans ses installations et à en promouvoir la conservation auprès de ses employés et partenaires.
 
L’approche structurée d’Alcoa envers l’efficacité énergétique, qui comprend des comités énergie au sein des usines ainsi qu’un comité régional qui se penche sur la question, a entraîné des améliorations importantes en 2006. Les alumineries de Baie-Comeau, Bécancour et Deschambault ont chacune nommé une personne pour travailler à temps plein dans ce domaine.
 
Baie-Comeau
Avec l’objectif d’augmenter la qualité de sa production tout en favorisant le développement durable, l’Aluminerie de Baie-Comeau a réalisé des économies d’environ 3,3 MW en 2006. Plusieurs améliorations ont été implantées au cours de l’année pour permettre ces économies. Les plus grandes sources d’économies étaient :

  • l’utilisation d’économiseurs d’air comprimé pour le refroidissement des points chauds
  • l’amélioration du contact tige cadre sous les points de chargement
  • l’automatisation des contrôles du système d’air comprimé, et
  • la réduction des effets anodiques aux cuves Söderberg.

Dix nouveaux projets d’efficacité énergétique sont prévus pour 2007, en plus d’une initiative de sensibilisation des employés, tant au travail que dans leur vie personnelle.
 
Bécancour
Sous l’impulsion de son programme d’économie d’énergie ayant pour thème « Transformez un courant d’air en aluminium », l’Aluminerie de Bécancour a aussi implanté de nombreuses améliorations pour libérer des mégawatts. Un projet d’optimisation des piqueurs de cuves (DPAA), jumelé à l’ajout de vannes à aubes à l’aspiration des compresseurs et à la réduction du nombre de piquages des DPAA à l’Électrolyse, ont permis des économies d’environ 0,5 MW en 2006. En 2007, l’usine vise des gains énergétiques d’environ 2,9 MW.
 
Pour sa part, l’Usine de Tige de Bécancour a réduit sa consommation de gaz naturel en modifiant les auges de ses fours de refonte pour diminuer la surface où circule l’aluminium et en ajoutant de l’isolant. Elle a réussi à éliminer les pertes de chaleur et à réduire sa consommation de gaz de 30 %.
 
Une formation offerte aux opérateurs, axée sur un meilleur contrôle de la température, ainsi qu’un nouveau système de suivi quotidien de la consommation de gaz aux fours de refonte assureront que cette bonne gestion se poursuive dans l’avenir.
 
Deschambault
À Deschambault, plus d’une douzaine de projets d’amélioration de l’efficacité énergétique différents ont été étudiés. Parmi les grandes réussites on peut compter l’élimination de l’utilisation d’air comprimé – qui est extrêmement énergivore – pour refroidir les roulements au Centre de traitement des gaz. On a aussi complété un projet de DPAA pour réduire la consommation d’air comprimé. Une campagne de sensibilisation auprès des employés a bien fait connaître l’importance de cet enjeu au sein de l’usine.
 
Parmi les projets en cours en 2007, on retrouve l’optimisation du refroidissement des parois des cuves, qui se faisait aussi à l’air comprimé.
 
En réduisant l’utilisation d’énergie dans les autres aspects de leur exploitation, les usines d’Alcoa Canada Première fusion peuvent l’utiliser pour augmenter leur production d’aluminium, tout en favorisant une culture de développement durable.