Études de cas

 
Ces études de cas illustrent comment Alcoa Canada traduit en actions son engagement envers le développement durable. Nous sommes ravis de ces avancées, et nous anticipons le plaisr d'en réaliser encore plus.

Choisir une année et/ou une catégorie dans le menu ci-bas afin de filtrer les études de cas.





Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Les jeunes ont construit des bateaux pour participer à une course.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Visite d'un groupe de jeunes à la centrale de Manic-2. Tous les participants au camp (475) ont effectué cette visite pour en apprendre plus sur l'énergie hydroélectrique


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Préparation d'un gâteau qui a été cuit dans un four solaire... et les jeunes ont déclaré qu'il était délicieux.

2007 — Environnement

Plaisir et interaction suscitent l’intérêt pour l’énergie

Dans une ville canadienne où l’économie repose sur des industries à forte consommation d’énergie, 475 enfants ont pu se familiariser en 2006 avec l’énergie et sa consommation grâce à Kilojoue, un programme amusant et interactif commandité par Alcoa.
 
C’est en effet pour mieux sensibiliser les jeunes à la production et à la consommation d’énergie qu’Alcoa Canada Première fusion a approché la Fondation Québec-Labrador (FQL) pour développer un programme d’animation et la Ville de Baie-Comeau pour connaître son intérêt à y participer. C’est ainsi qu’est né le Programme Kilojoue, donnant déjà le ton avec ce jeu sur les mots kilojoule (unité d’énergie) et jouer, intégré par la FQL au réseau de camps de jour de la Ville de Baie-Comeau.
 
La programmation, mise en place par un stagiaire à temps plein de la FQL, explorait les thèmes de la nature de l’énergie, de sa production, de l’impact de sa consommation sur l’environnement et de son utilisation responsable.
 
« Kilojoue développe chez tous les participants des valeurs et des habiletés qui reposent sur la créativité dans le développement durable, la compréhension et l’appréciation de l’environnement naturel, la prise de conscience que la consommation humaine affecte l’environnement naturel et la croyance que chaque personne peut faire une différence », explique Simone Hanchet, coordonnatrice de l’internat à la Fondation Québec-Labrador. « Kilojoue vise à promouvoir ces valeurs chez la prochaine génération de leaders à Baie-Comeau, leur présentant un point de vue qui les aidera à prendre des décisions durables et responsables dans leur vie personnelle ou professionnelle. »
 
Tous les enfants et les 75 moniteurs du programme de 2006 ont participé à deux activités obligatoires : une course de bateaux géothermiques et une visite à un barrage hydroélectrique. La plupart ont choisi de participer à une ou plusieurs des huit activités optionnelles :

  • Laisser le Nord couler : visionnement d’un film sur le lien entre la consommation d’énergie hydroélectrique et les rivières sauvages du Québec.
  • L’énergie autour de moi : introduction aux types d’énergie que l’on trouve dans l’environnement.
  • Journalistes de l’énergie : présentation par une équipe qui relate l’usage responsable ou le gaspillage de l’énergie dans la vie quotidienne.
  • Four solaire : construction d’un four solaire, cuisson dans le four et consommation des résultats.
  • Publicité consommatrice : examen de la publicité pour voir comment la consommation de produits est liée à la consommation d’énergie.
  • Système géothermique : construction d’une usine géothermique modèle.
  • Système hydroélectrique : construction d’une centrale hydroélectrique modèle.
  • Démystifier le courant alternatif : comment fonctionne un alternateur.

Les moniteurs ont aussi reçu une formation additionnelle sur la conservation d’énergie tout en étant encouragés à intégrer le thème de la conservation environnementale dans la programmation régulière de leurs camps.
 
En 2007, le camp KiloJoue a aussi été offert à Bécancour et à Deschambault, présentant les activités qui avaient reçu le plus d’éloges, tandis qu’à Baie-Comeau l’expérience a été renouvelée en ajoutant en primeur des activités sur les changements climatiques.
 
Semer la passion du développement durable au sein de la prochaine génération est important pour Alcoa. Et si on peut le faire en s’amusant, pourquoi pas ?