Consommation d’eau



  

Aluminerie de Baie-Comeau
L’Aluminerie de Baie-Comeau dispose d’un système de gestion des eaux en boucle fermée dans le secteur Carbone. Il n’y a donc pas de rejet d’eau. À la Fonderie, les eaux de refroidissement sont recyclées et traitées, seule la purge est rejetée dans l’environnement. L’eau brute provient du Lac La Chasse, réservoir de la municipalité de Baie-Comeau et elle est traitée à l’usine pour la rendre potable.
 
En 2013, la diminution de la consommation d’eau potable et industrielle est notamment attribuable à l’arrêt des activités de l’usine Söderberg. 
 
Aluminerie de Bécancour
L’Aluminerie de Bécancour utilise l’eau industrielle du parc industriel de Bécancour et l’eau potable traitée par la Ville de Bécancour. Pour le refroidissement dans le secteur Fonderie, on utilise de l’eau industrielle recyclée plusieurs fois. Seule la purge est rejetée à l’environnement. Au secteur carbone, on utilise de l’eau potable pour le refroidissement des anodes et des fumées du four à cuire, eau qui est ensuite recirculée ou évaporée (aucun rejet). De l’eau potable est également utilisée pour le refroidissement des compresseurs. Une purge est effectuée aux tours de refroidissement.
 
À la suite de l’installation de nouveaux compteurs, plus précis, la consommation d’eau industrielle mesurée a sensiblement augmenté en 2013.
 
Aluminerie de Deschambault
L’eau utilisée pour le procédé à l’Aluminerie de Deschambault provient de la captation des eaux de pluie, tandis que l’eau potable, fournie par la municipalité, n’est utilisée que pour les besoins sanitaires. En raison de sa conception particulière – elle possède un système de recyclage et de rejet zéro des eaux de procédé – cette usine n’utilise que peu d’eau pour son procédé, tant dans le secteur Carbone qu’à la Fonderie. La consommation d’eau potable varie peu d’une année à l’autre.