Matériaux utilisés et recyclage   

Résultats 2013

Cliquez sur les liens suivants pour consulter les graphiques et les notes

  


Résidus enfouis
aller à 

  


Revêtements usés de cuves
aller à 

   


Écumes de fonderie
aller à 

   

Études de cas

 

Nos fournisseurs : partenaires dans la préservation de l'environnement
aller à 

 

Les alumineries du Québec haussent à près de 90 % le taux de recyclage des revêtements usés de cuves
aller à 

 

Toutes les études de cas
aller à 

 

Gestion des résidus

 

Notre approche en matière de gestion des résidus consiste à réduire la production de résidus là où cela est possible. Lorsque des résidus sont tout de même produits, nous tentons d’abord de les réutiliser ou de faire en sorte qu’ils puissent l’être par d’autres. Un comité régional, regroupant des représentants de chaque usine d’Alcoa Canada Groupe Produits primaires, a ainsi été mis en place pour trouver et partager des solutions visant à diminuer l’enfouissement des résidus.

 

Revêtements usés de cuves

Les revêtements usés de cuves constituent le résidu le plus important dans une aluminerie. À la pointe de la recherche sur les meilleures façons de transformer ces résidus, Alcoa fournit des revêtements usés de cuves à plusieurs usines à travers le monde (notamment des cimenteries) qui les valorisent sur le plan énergétique ou les utilisent comme source de minéralisant. À travers les années, nous avons mis en place des solutions qui ont permis d’augmenter de façon importante le taux de recyclage et de valorisation énergétique des revêtements usés de cuves générés au Québec. Les surplus de résidus ne pouvant être recyclés ou valorisés sont envoyés à l’usine d’Alcoa de Gum Springs aux États-Unis pour traitement et disposition.

 

Écumes de fonderie

La gestion des résidus d’une aluminerie requiert également le traitement du sous-produit que constituent les écumes de fonderie. Constituées en bonne partie d’aluminium, ces dernières sont recyclées par des fournisseurs externes qui en extraient le contenu en aluminium et recyclent les résidus restants ou les enfouissent. Une équipe technique travaille au développement de méthodes pour recycler à l’interne les écumes de fonderie. Les essais réalisés en 2011 ont permis de recycler à l’interne près de 8 % des écumes générées. Ce taux était passé à 23 % en 2012, mais il a diminué en 2013 avec la fermeture des cuves Söderberg. Cela n’a cependant pas nui au taux de recyclage total des écumes de fonderie, qui a augmenté à 68 % en 2013.

 

Autres résidus

Outre les revêtements usés de cuves et les écumes de fonderie, nos usines génèrent également certains résidus qui, à défaut d’autres solutions, sont actuellement destinés à l’enfouissement. Nous recherchons activement d’autres avenues pour ces résidus, en vue d’atteindre les objectifs de réduction de l’enfouissement que nous avons établis.

 

Nous avons malheureusement dû enfouir 9 295 tonnes métriques de déchets de procédé de l’usine Söderberg de Baie-Comeau, stockés en prévision de leur réutilisation dans le procédé. Ceci explique l’augmentation de la quantité de déchets solides, excluant les revêtements usés de cuves, que nous avons enregistrée en 2013 (17 144 tonnes métriques, en comparaison de 8 401en 2012).