Énergie  

Résultats 2013

Cliquez sur les liens suivants pour consulter les graphiques et les notes

  


Consommation d’énergie électrique
aller à 

  


Consommation d’énergie fossile
aller à 

   

Études de cas

 

Alcoa Canada Produits primaires remporte un Prix de leadership du PEEIC

aller à 

  

Consommation d'énergie

 

Alcoa a mis l’accent sur l’efficacité énergétique dès ses débuts. En 1900, la fabrication d’un kilogramme d’aluminium à partir d’alumine demandait plus de 55 kilowattheures (kWh) d’électricité. Aujourd’hui, les meilleures alumineries d’Alcoa fabriquent pareille quantité d’aluminium avec seulement 13 kWh.

 

Électricité

Les alumineries sont d’importantes utilisatrices d’énergie électrique. Au fil de la modernisation des alumineries, les exigences en électricité diminueront. En effet, les nouvelles alumineries sont jusqu’à 20 % plus efficaces que les plus anciennes.

 

Avec des gains d’efficacité énergétique combinés de près d’un térawattheure, nos trois alumineries sont des membres Distinction du réseau Écolectrique d’Hydro-Québec, regroupant les leaders de l’efficacité énergétique.

 

Un comité sur l’efficacité énergétique est en place dans chaque aluminerie et un comité régional réunissant des représentants de chaque usine permet l’échange des bonnes pratiques, allant de la simple modification des façons de faire à l’innovation technologique. Les comités travaillent sur l’utilisation de l’énergie électrique et des combustibles. Alcoa Canada Groupe Produits primaires s’est aussi dotée d’une politique sur l’utilisation optimale de l’énergie.

 

En raison de l’efficacité moindre de la technologie Söderberg, qu’utilisait en partie l’Aluminerie de Baie-Comeau, la consommation énergétique de cette dernière était historiquement plus élevée dans nos autres alumineries. La fermeture de l’usine Söderberg devrait permettre le réalignement de sa consommation. Dans l’ensemble, la consommation de nos alumineries pour l’électrolyse était légèrement inférieure en 2013 (48,84 GJ/t Al, comparativement à 49,27 GJ/t Al en 2012).

 

Énergie fossile

À l’Aluminerie de Bécancour, l’installation de nouvelles rampes de brûleurs automatisés au four à cuire a permis de réduire la consommation de gaz naturel de 2,66 à 2,58 GJ/t Al. En raison de la production d’un plus grand nombre d’anodes précuites en prévision de la réfection, en 2014, de son four à cuire, l’Aluminerie de Deschambault a consommé plus de gaz naturel, ce qui explique la légère augmentation de l’utilisation d’énergie fossile dans l’ensemble de nos opérations (2,30 GJ/t Al, en comparaison de 2,29 GJ/t Al en 2012).