Émissions de fluorures  


 

Le graphique ci-dessus combine, pour chacune des usines, les émissions moyennes de fluorures émis aux cheminées des centres de traitement des gaz et aux évents de toit des salles de cuves. De nouvelles normes d’émissions annuelles de fluorures de 0,95 kg F/t Al sont entrées en vigueur en juin 2011 pour les trois usines utilisant la technologie précuite. L’Aluminerie de Deschambault était soumise à cette norme depuis 2007.

 

À l’Aluminerie de Baie-Comeau, malgré un bon début d’année, les émissions ont été à la hausse à compter de juin en raison, notamment, de variations d’intensité associées à des problèmes éprouvés aux redresseurs. À l’Aluminerie de Bécancour, les émissions aux évents de toit sont demeurées aussi élevées qu’en 2010, en moyenne, pour les trois séries. Cependant, les émissions en série 1 ont dépassé la nouvelle norme mensuelle en juillet et, conséquemment, la nouvelle norme annuelle également. Ces émissions sont reliées des problèmes d’opération, d’équipement et d’entretien. Les émissions ont également augmenté en 2012 à l’Aluminerie de Deschambault en raison de problèmes de charbonnaille au niveau du procédé d’électrolyse.

     

     


 

Émissions de fluorures – Usine Söderberg

 

Les émissions de fluorures mesurées aux cuves Söderberg ont dépassé la cible de l’entente de performance environnementale signée avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement de la Faune et des Parcs, devenue norme réglementaire en juin 2011. Les émissions annuelles de fluorures ont été particulièrement influencées par la piètre qualité des matières premières reçues en début d’année.