Collectivités durables

Baie-Comeau, ma ville, ma voix

Consultez le site de développement durable de la Ville de Baie-Comeau
davantage 

Lancement du Fonds pour les collectivités durable d'Alcoa

  
Consultez les communiqués émis par les trois municipalités visées lors du lancement du Fonds.
davantage 

Premiers investissements du Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour le développement durable
davantage 

 

Dans le cadre de l’entente intervenue avec le gouvernement du Québec sur le programme de développement d’Alcoa au Québec, annoncée le 7 novembre 2011, Alcoa Canada Groupe Produits primaires annonçait la création du Fonds Alcoa pour les collectivités durables, dans lequel elle investira un million de dollars à chaque année, pendant 25 ans. Avec ce fonds, l’entreprise veut miser sur la qualité de vie à l’intérieur des collectivités où elle est implantée, en plaçant un accent particulier sur la rétention et sur l’attraction des jeunes, en privilégiant le développement durable et l’éducation comme principaux leviers pour y parvenir.

 

En 2012, les trois fonds locaux, arborant chacun le nom de l’une de nos alumineries, ont été créés pour partager cet investissement entre les régions de Baie-Comeau (10 millions $), de Bécancour (7,5 millions $) et de Deschambault-Grondines/Portneuf (7,5 millions $). Après un appel de candidature pour choisir deux représentants de la collectivité au conseil d’administration de chacun des fonds, les conseils permanents ont pu être convoqués et les travaux amorcés.

 

À Bécancour et dans les municipalités de Deschambault-Grondines/Portneuf, les Fonds locaux ont appuyé le travail des municipalités pour se doter d’un plan de développement durable. À Baie-Comeau, où l’initiative municipale de développement durable « Ma ville, ma voix » a servi d’inspiration à la création du Fonds Alcoa pour les collectivités durables, les choses se sont développées rapidement et, dès janvier 2013, on y annonçait les premiers investissements du Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables (voir ci-contre).

 

Au cours des prochaines années, les sommes allouées serviront au suivi et à la mise à jour des plans, ainsi qu’à la réalisation de projets qui en découlent, de même qu’au développement des compétences locales en développement durable.

 

À l’image des synergies que nous cherchons à renforcer constamment entre nos usines québécoises, les trois Fonds locaux établiront un réseau de communication qui favorisera le partage d’information, l’aide technique et l’émergence d’idées communes entre les trois collectivités. L’animation de ce réseau sera confiée à Jean-Philippe Messier, directeur de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka, qui agit déjà comme accompagnateur de la Ville de Baie-Comeau dans sa démarche de développement durable.