• Consommation d’énergie électrique

 

 

Avec la fermeture, à l’Aluminerie de Baie-Comeau, des cuves Söderberg, une technologie plus ancienne et plus énergivore que celle des anodes précuites, et avec la bonne performance des autres alumineries, on constate une nette baisse de la consommation énergétique par tonne d’aluminium produite par le Groupe Produits primaires d’Alcoa au Québec. Il faudra dorénavant près 0,2 MWh de moins, en moyenne, pour produire une tonne d’aluminium dans ces usines.

 

En 2015, on constate que la région a poursuivi son amélioration. L'Aluminerie de Baie-Comeau a réduit sa consommation d'énergie électrique, notamment liée au chauffage et à l'utilisation des fours d'homogénéisation. À l’Aluminerie de Deschambault, la diminution est liée à l’utilisation optimale d'air comprimé.