• Matières particulaires

 

 

En 2015, les émissions de matières particulaires aux évents des toits de l’Aluminerie de Baie-Comeau ont augmenté quelque peu, en raison notamment de réparations apportées aux structures des épurateurs qui ont nécessité des arrêts. À l’Aluminerie de Bécancour, les émissions de particules sont restées stables, grâce à des efforts soutenus dans le maintien de la stabilité du procédé. La remise à neuf de centres est prévue à chaque année. Les émissions sont plus faibles à l’Aluminerie de Deschambault, qui possède la technologie de la double-captation. De plus, l'amélioration de la gestion de la charbonnaille a contribué à réduire les émissions en 2015.