• Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Les HAP proviennent des matières goudronnées présentes dans le brai de houille servant à la fabrication des anodes. Lorsque l’anode est précuite, les émissions de HAP sont négligeables. Les anodes sont cuites dans des fours spécialement dédiés, équipés de systèmes de traitement des émissions.
 

 


 

 

Malgré l’arrêt des cuves Söderberg, le suivi du benzo(a)pyrène (BaP) dans l’air ambiant s’est poursuivi en 2015 dans la ville de Baie-Comeau. Le BaP, un congénère de la famille des HAP utilisé comme indicateur environnemental, est mesuré à trois stations d’échantillonnage, soit sur l’avenue de Bienville, sur la rue Bouchette, et sur la rue Denonville. On remarque une diminution radicale du niveau ambiant de HAP à toutes les stations à la suite de la fermeture des séries de cuves Söderberg en septembre 2013.